Pierre bonny

Une approche psychanalytique de la prévention auprès des sujets gays

L’épidémie de sida touche principalement les homosexuels masculins, une « population » pourtant bien informée des moyens de prévention. Les explications courantes des expositions aux risques prennent rarement en compte les logiques engagées par les sujets.L’ouvrage, issu d’une recherche doctorale en psychologie clinique, propose un regard novateur sur la question de la prise de risques en relevant l’enjeu de l’analyse de ces logiques subjectives. Dans le prolongement de Freud et de Lacan, la thèse qu’il développe est la suivante : chez certains sujets, le sida prend une fonction fétichiste pouvant amener à des conduites d’exposition au risque ou de protection contre le risque. Cette variabilité est analysée comme un pari inconscient, dans lequel le sujet formule par l’acte une question fondamentale sur son existence.À rebours de toute visée normative, cette approche prend une position singulière et éthique dans les débats de santé publique. Elle montre que dans le domaine de la recherche en psychopathologie clinique, la psychanalyse lacanienne est une pratique et une pratique et théorie nécessaire.

Presses Universitaires de Rennes,"Clinique Psychanalytique , Psychopathologie", 2018, 222 p.
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4746

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.