Richard Wilkinson, Kate Pickett, Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous

Des notes de lecture peuvent être proposées. Leur longueur ne doit pas dé­passer 9 000 signes et elles ne doivent pas comporter de notes de bas de page.
 

51YcnJruwnL._Richard Wilkinson, Kate Pickett,

Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous,  Les Petits matins, 2013.

Pourquoi les Anglais ne font-ils pas confiance aux autres alors que les Japonais le font plus facilement ? Pourquoi le taux de grossesse des adolescentes est-il plus élevé aux États-Unis qu’en France ? Pourquoi les Suédois ont-ils la taille plus fine que les Grecs ? La réponse est chaque fois : l’inégalité. D’après les auteurs, les résultats exprimés sont clairs : état de santé, espérance de vie, obésité, santé mentale, taux d’incarcération ou d’homicides, toxicomanie, grossesses précoces, succès ou échecs scolaires, bilan carbone et recyclage des déchets, tous les chiffres vont dans le même sens. Plus qu’à n’importe quel autre indicateur (de richesse, de culture ou de dépense publique), c’est à l’écart variable des revenus que l’on doit attribuer le score de chacun des pays sur l’échelle des performances. Sur presque tous les points étudiés, le Japon, la Norvège et souvent la France et le Canada font mieux que les États-Unis, l’Angleterre ou le Portugal, où les écarts de revenus sont plus importants. De plus, les sociétés montrant un grand fossé entre riches et pauvres nuisent à chacun de leurs membres, y compris les nantis se croyant à l’abri ! Les riches ont donc tout intérêt à vouloir eux aussi plus d’égalité pour tous. Provocateur et salutaire, ce livre, en s’appuyant sur de nombreuses recherches en psychologie, biologie et sciences sociales, fournit une nouvelle manière de penser et de réfléchir sur nous-mêmes et notre société, et pourrait changer la façon dont nous voyons le monde.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.