Sciences sociales et santé Vol 37- N°4

Valentine BECQUET   Concevoir un fils à tout prix : le détournement des technologies de reproduction dans la société vietnamienne      

Résumé :      Le Viêt Nam connaît depuis le début du XXIe siècle un déséquilibre des naissances en faveur des garçons ; avec le recours à la sélection sexuelle prénatale, il naît actuellement 113 garçons pour 100 filles à l’échelle nationale. Cette pratique a émergé avec l’arrivée tardive des échographies de bonne qualité, qui se développent au sein du système de santé privé dans une logique de marché plutôt que de santé publique. La préférence pour les garçons est ainsi utilisée par les praticiens de santé à des fins commerciales : l’échographie est employée comme méthode pré- et post-conceptionnelle pour satisfaire des objectifs reproductifs genrés. Elle s’inscrit à la fois dans un spectre de techniques et de pratiques traditionnelles destinées à concevoir un garçon et de stratégies reproductives pour s’assurer la naissance d’un fils. Le développement des échographies constitue en réalité une contrainte puisque les couples n’ont plus l’excuse du hasard pour légitimer l’absence d’un fils parmi leurs enfants   

Mots clés : avortements sexo-sélectifs, échographie, nouvelles technologies de reproduction, préférence pour les garçons, système de santé privé, Viêt Nam 

Conceiving a son at all costs: the misappropriation of reproductive technologies in the Vietnamese society

Since the beginning of the 21st century, Vietnam has been facing an imbalance in the sex ratio at birth; because of the use of prenatal sex selection, there are currently 113 births of boys for 100 births of girls at the national level. This practice only emerged recently due to the late advent of good quality ultrasounds; these are expending within the private health system in a market-based approach rather than a public health logic. Son preference is used by health practitioners for commercial purposes: ultrasounds are used as pre- and post-conception methods, in order to fulfill gendered reproductive objectives. It falls within a large spectrum of traditional techniques and practices aimed at conceiving a boy, and reproductive strategies to ensure the birth of a son. The development of ultrasounds acts in fact as a constraint because couples don’t have the excuse of fate to legitimize the absence of a son among their children.  

Key words: sex-selective abortions, ultrasound, new reproductive technologies, private healthcare system, son preference, Vietnam

Pascale HANCART PETITET  Lorsque la fille doit disparaître. Rappel théorique et déclinaisons du « savoir d’autorité » (Commentaire)


Aurore LORETTI  Les logiques sociales de la décision médicale. Étude des critères de prescription médicale en cancérologie des voies aérodigestives supérieures     

Résumé :   Le rôle du système de santé et des soins reste jusqu’à présent peu considéré en matière d’inégalités sociales de santé. Si les inégalités face aux soins curatifs sont difficiles à objectiver, un faisceau d’observations convergentes encourage toutefois à les considérer avec attention. En s’appuyant sur l’observation de réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) en cancérologie, cet article entend traiter de la façon dont le système de soins participe à la (re)production des inégalités en santé. Pour cela, nous proposons d’étudier le processus décisionnel biomédical concernant le traitement de patients atteints de cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS). Il s’agira ainsi d’explorer la dimension sociale de la prescription médicale, d’en comprendre les ressorts et d’établir s’il existe des traitements différentiels, c’est-à-dire des orientations thérapeutiques fondées sur des critères non-cliniques.

Mots clefs : Cancer, inégalités sociales de santé, prescription médicale

The social logics of medical decision-making. A study of prescription criteria in head and neck cancer. 

To date, only a few contributions have examined the impact of health care systems on social inequalities in health. While it is difficult to uncover and document the presence of inequalities within curative care, a converging amount of empirical evidence points to the role and importance of this issue, which is therefore not to be neglected. Based on the observation of multidisciplinary oncology meetings, the purpose of this article is to discuss how the health care system contributes to the (re)production of health inequalities by exploring the decision system underlying the biomedical management of patients suffering from head and neck cancer. Its main goal is to contribute to the understanding of the social dimension of medical decision-making, focusing in particular on whether and to what extent extra-clinical criteria account for the prescription of different treatments.  

Keywords: Cancer, social inequalities in health, medical decision-making     

Léa RESTIVO  Contexte social et compréhension des pratiques médicales : un regard psychosocial sur les décisions médicales incertaines en oncologie (Commentaire)


Valentine HELARDOT,  Corinne GAUDART, Serge VOLKOFF   

La prise en compte des dimensions temporelles pour l’analyse des liens santé-travail : voyages en diachronie

Résumé : Cet article propose une contribution à l’analyse diachronique des relations santé-travail, en prenant appui sur quelques recherches, diverses par leur appartenance disciplinaire, leurs méthodologies et leurs modèles interprétatifs. – met en lumière cinq types de déplacements qui incitent à requalifier des «événements» (accident, exposition, perte d’emploi, changement dans le travail, survenue d’un trouble de santé), en examinant comment ils se « répètent » au fil des parcours professionnel, se   «cumulent» au gré des positions occupées par les individus sur le marché de l’emploi, se « trament » en prenant sens dans les récits personnels, se «configurent» en ouvrant la voie à des catégorisations, et enfin « s’inscrivent » dans l’histoire conjuguée des femmes et des hommes au travail et des systèmes de production. Ainsi orientées, les recherches à caractère diachronique sur les relations santé-travail peuvent éclairer des orientations d’action qui échappent à la domination des politiques « présentistes ».

Mots-clés : travail, emploi, santé, parcours de vie, temporalités

Taking into account temporal dimensions when analyzing the relationships between health and work: A diachronic journey

This article offers a contribution to the diachronic analysis of therelationships between health and work, drawing upon a variety of research that differs in its disciplinary affiliation, its methodologies, and its interpretative models. A re-reading of this research enables us to highlight five types of “displacement” and leads us to requalify various “events” (accident, exposure, loss of employment, change in working conditions, occurrence of health disorders). We do so by examining how they “repeat” over the course of an individual’s working life, “accumulate” according to the positions occupied by individuals on the labor market, and “interweave,” by taking on meaning within personal stories, as well as how they are “shaped”
toward possible categorizations, and finally “integrated” into the combined history of men and women at work and systems of production. In this way, diachronic research on the relationships between health and work can inform new avenues for action, beyond the dominance of “presentist” policies.

Key words : Work, Employment, Health, Life course, Temporalities

Emilie COUNIL  Données longitudinales et analyses diachroniques en épidémiologie-santé-travail : une relation équivoque (Commentaire)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.