Archives de catégorie : 2014

Volume 32, Numéro 4, décembre 2014

Henri Bergeron et Constance Nathanson     

Faire une loi, pour faire la loi. La loi de Santé publique d’août 2004

Résumé. Le Parlement français a adopté une loi en août 2004, considérée par ses promoteurs comme la première loi de santé publique depuis celle de 1902.  À partir du cadre théorique défini par Abbott, l’analyse qui suit se fonde principalement sur l’étude d’archives et d’interviews réalisées avec ceux qui ont participé à son élaboration. Elle montre que les raisons au principe de la formation de la loi sont multiples : la loi signe la compétition entre des élites administratives et des experts de la santé publique et de l’épidémiologie sur ce que signifie une politique de santé publique ;
elle vise également à responsabiliser les individus, les enjoignant
d’adopter des comportements bénéfiques à leur santé ; elle est, enfin, l’instrument par lequel un nouveau ministre de la Santé entend se distinguer d’initiatives ministérielles précédentes. Finalement, les processus sociopolitiques de conception de cette loi, par un réseau élitaire resserré, dessinent une morphologie typique des processus d’inscription sur l’agenda des questions de santé publique en France. Nous discutons en conclusion la question des modes de légitimation de l’action publique contemporaine.
Mots-clés : loi de santé publique, professions, mise sur agenda.

Denis Roy

Par-delà la loi, renouveler les pratiques de la santé publique (Commentaire)

 

 

Baptiste Brossard    

Un test rudimentaire mais pratique. Enquête sur le succès du Mini-Mental State

Résumé. Le Mini-Mental State Examination (MMSE) est, à l’échelle
internationale, le test neuropsychologique le plus utilisé dans le processus diagnostique des démences liées à l’âge ainsi que dans les recherches médicales traitant de ces thématiques. Cet article propose de comprendre ce succès en revenant sur l’histoire de ce test et sur son appropriation, notamment, par les chercheurs en médecine, les gériatres et les autorités de santé. Il aboutit à la conclusion que, si le MMSE est souvent décrit comme rudimentaire par les acteurs en question, ce test suscite une « convergence de sens pratiques », c’est-à-dire qu’il correspond particulièrement
aux attentes professionnelles de ces groupes.
Mots-clés : gériatrie, Mini-Mental State Examination, vieillissement,
cognition.

Bernard Croisile

Le MMS, un incontournable de la neuropsychologie (Commentaire)

 

Anne-Marie Waser, Dominique Lhuilier,    Guillaume Huyez-Levrat, Frédéric Brugeilles, Pierre Lénel

 Maladies chroniques, handicap et gestion des situations de travail

Résumé. La prise en compte conjointe des points de vue des travailleurs, de l’encadrement et des directions d’entreprises sur la question de la gestion des situations de travail de salariés concernés par la maladie chronique ou le handicap montre des intérêts différents des dispositifs accompagnant l’obligation légale d’emploi de personnes handicapées. L’étude de deux entreprises, l’une dans le secteur du nettoyage, l’autre dans les métiers de caisse ou de logistique, montre que les bénéfices de ces dispositifs
sont réels et, dans une certaine mesure, partagés car ils accompagnent une relative « paix sociale » entretenue par certaines tolérances (retards, absences imprévues, faible productivité). Ces bénéfices, ainsi qu’une gestion de ces personnels reconnue comme humaine et des conditions d’emploi perçues comme favorables (contrat à durée indéterminée, recrutement de salariés ayant une reconnaissance de leur handicap, maintien dans l’emploi) ont pour conséquence de masquer la pénibilité du travail. Ne pouvant guère prétendre à des emplois plus valorisant ou échapper à cette relation de subordination, le maintien ou l’accès à l’emploi de ces personnels cumulant des handicaps se font au risque des conséquences sur la santé d’un travail pénible, usant où finalement peu d’actions sont engagées pour l’amélioration des conditions du travail.
Mots-clés : maladies chroniques, handicap, travail, emploi.

Nathalie Ferré     

Le droit des salariés malades : entre maintien dans l’entreprise, inaptitude et éviction (ou mise à l’écart) (Commentaire)

 

Numéro spécial Essais cliniques, production de la preuve et mutations de la biomédecine

166860_FOURNITURE

Pascale Bourret, Philippe Le Moigne : Éditorial

 

Alberto Cambrosio, Peter Keating, Nicole Nelson : Régimes thérapeutiques et dispositifs de preuve en oncologie : l’organisation des essais cliniques, des groupes coopérateurs aux consortiums de recherche

Résumé. À partir d’une analyse empirique du développement de l’oncologie médicale et, en particulier, des essais cliniques au coeur de ces pratiques,
cet article examine la question du lien entre innovation organisationnelle et innovation épistémique. Il explore comment les régimes
thérapeutiques déployés par les cancérologues comptent parmi les actants principaux du style de pratique centré sur la performance d’essais
cliniques, sans que l’on puisse dire si ces régimes relèvent du domaine de la connaissance ou de celui de l’organisation. L’article introduit la notion
de regimen pour dépasser la distinction organisation-cognition. À près de 50 ans de distance, des solutions différentes, bien que reliées par une
dépendance du sentier, ont été mises en place en réponse à un même problème — l’accélération des échanges entre clinique et laboratoire. Nous
sommes confrontés dans les deux cas à des réseaux sociotechniques très différents pour lesquels il faut prendre en compte la composition, ce que
permet la notion de regimen. Notre étude est centrée sur l’oncologie, mais la notion de regimen pourrait offrir, dans d’autres domaines, une alternative
à des notions comme celle de communautés épistémiques, et contribuer ainsi au dépassement de la distinction entre objets et pratiques.

Mots-clés : essais cliniques, oncologie, groupes coopérateurs, consortiums de recherche, recherche translationnelle.

Baptiste Moutaud : Pour le bien de tous et l’intérêt de chacun. Essai clinique et innovation organisationnelle en psychochirurgie

Résumé. Cet article retrace l’élaboration d’un essai clinique multicentrique français en psychochirurgie (i.e. le traitement chirurgical des troubles
mentaux). À partir d’une observation ethnographique, il décrit comment un collectif de chercheurs et cliniciens est parvenu à faire émerger
une pratique innovante et viable en adaptant la technologie à des enjeux et contraintes scientifiques et éthiques qui complexifiaient l’entreprise
et lui étaient supérieurs. Il évoque ainsi comment un essai clinique peut être utilisé comme ressource stratégique et comme lieu de création
et de réflexivité, adapté localement aux situations complexes de son utilisation. Marqué et façonné par son contexte d’élaboration, cet essai a
suscité une innovation organisationnelle. Il a déplacé l’enjeu de démonstration lié à l’efficacité du traitement vers celui de la constitution d’un
réseau de recherche innovant en psychiatrie.

Mots-clés : essai clinique, psychochirurgie, psychiatrie, innovation organisationnelle.

Tiago Moreira : La démence, entre laboratoire et marché

Résumé. Depuis deux décennies, la recherche en sciences sociales sur les essais cliniques se divise en deux types de travaux rarement mis en relation
: les uns portent sur les pratiques et les cultures épistémiques des essais cliniques, les autres explorent les liens entre les essais cliniques et
les transformations plus larges de l’exercice et de la répartition du pouvoir au sein de l’ordre néolibéral. Dans cet article, je propose une approche
empirique pour analyser les dimensions à la fois épistémique et politique des essais cliniques. Comment les procédures de production de
connaissances des essais cliniques sont-elles liées — dans la pratique — au formatage politique de la biomédecine et des soins de santé ? Pour
répondre à cette question, j’examine la dynamique d’une controverse publique sur la valeur de traitements contre la démence au Royaume-uni
entre 2005 et 2008. Je suggère que cette controverse a opposé deux manières de relier les connaissances à la politique des soins de santé. La
première mobilisait un idéal d’efficience fondé sur le déploiement d’instruments de coût-utilité et visait ainsi à soumettre les soins médicaux à la
logique du marché. La seconde s’appuyait sur un idéal d’efficacité, invoquant une tradition de science expérimentale et une version idéalisée du
rôle du laboratoire dans l’établissement de l’ordre social.

Mots-clés : essais cliniques randomisés, QALY, démence, controverses publiques, régimes de justification.

Patrick Castel : Note de lecture. Les dimensions organisationnelles de la biomédecine. À propos de Peter Keating & Alberto Cambrosio, Cancer on Trial. Oncology as a New Style of Practice

Volume 32, Numéro 2, juin 2014, consultez les résumés !

2014-2Sciences  Sociales  et  Santé

Vol. 32         n°2               juin 2014            Revue trimestrielle

 Sommaire

 Dolorès Pourette et Vaomalala Raharimanga  

Résumé. Les représentations et les répercussions sociales d’un essai clinique
réalisé par l’Institut Pasteur de Madagascar ont été analysées dans le
cadre d’une étude anthropologique. L’essai clinique avait pour objectif de
tester un médicament préventif contre la parasitose liée à la puce-chique
(Tunga penetrans). L’étude repose sur une enquête par entretiens semidirectifs
auprès de 24 participants à l’essai, de 9 agents impliqués dans sa
réalisation et des représentants locaux de la population. L’étude souligne
que les méconnaissances et incompréhensions de la population locale
autour de l’essai ont notamment entraîné des tensions entre les personnes et
les communautés impliquées et non impliquées dans l’essai, ainsi que de
nouvelles attentes à l’égard du système de soins. Afin de limiter ce type de
retombées, les auteurs préconisent la pluridisciplinarité et l’implication des
populations locales dans la construction et la réalisation des protocoles de
recherche clinique.
Mots-clés : essai clinique, anthropologie, Madagascar.

Représentations et répercussions sociales d’un essai clinique à Madagascar

Philippe Msellati    Scientifiques, communautés et essais cliniques.  Un quiproquo premier et persistant (commentaire)

 

Emilie Gaborit et Nadine Haschar-Noé   

Une entreprise de « sanitarisation » de l’école. L’exemple de l’approche « Ecole en Santé » au Québec

Résumé. L’approche « École en santé » (AES) est considérée comme une
innovation dont l’objectif est de réformer profondément la promotion et
la prévention de la santé publique dans les établissements scolaires québécois.
L’analyse de la dissémination de l’AES permet de comprendre
comment une approche conçue par le ministère de la Santé est acceptée
en milieu scolaire. En nous concentrant sur les modalités de mise en
oeuvre de cette innovation, nous analysons cette entreprise de « sanitarisation
» de l’espace scolaire. L’AES se caractérise par sa complexité et
laisse une liberté d’interprétation importante aux acteurs locaux.
Cependant, des instruments d’action publique permettent d’orienter sa
mise en oeuvre et participent à une stratégie de pénétration du système
scolaire misant sur l’engagement des acteurs scolaires considérés comme
« les promoteurs de l’approche ».
Mots-clés : École en santé, sanitarisation, mise en oeuvre, enrôlement,
instrument d’action publique.

Renaud Crespin   Des objets techniques aux objets-frontières : appropriation et dissémination des instruments d’action publique (commentaire)

 

Cécile Fournier       

Concevoir une maison de santé pluri-professionnelle : paradoxes et enseignements d’une innovation en actes

Résumé. En soins primaires, conjuguer approches clinique et de santé
publique pour répondre aux besoins complexes des patients et aux exigences
des autorités de santé représente un défi croissant. Le suivi d’un
projet de maison de santé pluri-professionnelle dans une zone urbaine
sensible permet à la fois de comprendre les difficultés rencontrées par les
soignants et de saisir les modèles de soins qu’ils défendent. Il permet également
d’étudier comment l’innovation organisationnelle, par les opérations
de traduction qui l’accompagnent, peut contribuer à faire évoluer les
pratiques à l’articulation entre soin et prévention, sanitaire et social,
médical et paramédical, premier et second recours, colloque singulier et
approche collective territoriale.
Mots-clés : médecine générale, prévention, innovation, territoire.

Pierre Lombrail      Les maisons de santé pluri-professionnelles : penser localement, agir globalement ? (commentaire)

Volume 32, Numéro 1, mars 2014 : Consultez les résumés

 

2014-1

Éric Gagnon, Michèle Clément, Marie-Hélène Deshaies Sujets de droits : l’interprétation des droits des malades

Résumé. Au Québec, les personnes malades ou dites en perte d’autonomie
se sont vu reconnaître différents droits. Mais cette reconnaissance
formelle ne nous dit pas comment ces droits sont compris et appliqués
dans la pratique quotidienne, ni de quelle façon ils changent les rapports
entre les soignants et les soignés. Nous dégageons quatre grands types
d’interprétation que l’on donne des droits dans les établissements de santé
et de services sociaux du Québec, au sein d’instances chargées d’en assurer
le respect. Ces différentes interprétations des droits sont liées à autant
de rapports différents que la personne malade peut établir avec les soignants,
et de positions différentes qu’elle peut occuper au sein des établissements.
L’analyse des droits nous conduira ainsi à la question du sujet.

Mots-clés : droits, sujet, interprétation.

Marion Girer  Les droits des patients : les enjeux d’une autonomie affirmée (Commentaire)

 

Marie Schnitzler  Le rôle de l’entourage au sein de l’hôpital africain : une thématique négligée ?

Résumé. En mobilisant le cadre théorique interactionniste pensé par
Strauss (1992), cet article décrit les différentes tâches effectuées par l’entourage
du malade dans un hôpital béninois afin de montrer comment ce
travail réalisé gratuitement par des travailleurs profanes favorise le fonctionnement
au jour le jour de la structure. Les concepts d’« intermédiation
» et de « dépendance » permettent de saisir les contraintes familiales
exercées sur le patient en plus du contrôle médical. En conclusion, cet
article prône le développement d’études sur les garde-malades pour
renouveler les recherches sur la relation thérapeutique et sur l’organisation
hospitalière en Afrique de l’Ouest.
Mots-clés : garde-malade, relation thérapeutique, Bénin.

Geneviève Cresson  Les rôles et les tâches multiples de l’entourage des patients (Commentaire)

 

ChristopherLantenois, Benjamin Coriat La « préqualification » OMS : origines, déploiement et impacts sur la disponibilité des antirétroviraux dans les pays du Sud

Résumé. L’objet de cet article est double. Il s’agit, d’une part, d’analyser
les origines et les conditions de la mise en place du programme de préqualification
OMS et, d’autre part, d’apprécier son impact sur l’offre et la
disponibilité d’antirétroviraux (ARV) dans les pays du Sud. Cette analyse
est conduite à partir de données recueillies au sein de la base « Global
Price Reporting Mechanism ». Après avoir présenté les origines du programme,
ses principes de base constitutifs, sa portée et les difficultés
initiales rencontrées lors de son implémentation, une seconde partie est
consacrée à la présentation de la liste de médicaments et aux premiers
enseignements qui peuvent être tirés de son analyse. Dans une troisième partie,

nous proposons enfin un premier bilan de la mise en place du programme
et son impact sur la nature des transactions d’ARV.

Mots-clés : sida, préqualification OMS, droit de propriété intellectuelle.

Gaëlle Krikorian Le programme de préqualification de l’OMS au cœur d’un conflit sur la propriété intellectuelle (Commentaire)