Archives de catégorie : Billets

Sciences Sociales et Santé, Vol. 36, n° 1, Mars 2018

Sommaire

 

Benjamin Derbez

Les paradoxes du care dans les essais cliniques de phase I en oncologie.

Résumé : La question des rapports entre recherche et soin dans
l’expérimentation clinique fait l’objet d’un de ´bat ancien et récurrent dans le domaine de la bioéthique entre partisans d’une distinction radicale de ces deux activités et défenseurs de leur assimilation. Par delà cette perspective normative, il est nécessaire d’être attentif à leurs modes concrets d’articulation dans la mise en œuvre d’essais cliniques au quotidien. S’inscrivant dans la lignée d’une série de travaux de sciences sociales soulignant la présence irréductible de formes de soin dans la recherche, cet article s’interroge sur leur statut au prisme de la notion de care. Il mobilise des données issues d’une enquête ethnographique menée dans deux services de recherche clinique en oncologie. A  travers l’exemple des essais cliniques de phase I, il montre de quelles manières les procédures de recherches peuvent apparaître comme une façon paradoxale de « prendre soin » des malades.

Julie Henry    D’une éthique des protocoles vers une éthique des pratiques de recherche (Commentaire)


Sophie Divay

Résumé :  L’hôpital est depuis quelques décennies soumis à  des mesures de contrôle et de restriction de ses dépenses. Tous les personnels hospitaliers sont confrontés à des changements fréquents, souvent contradictoires et pénibles, qui entraînent une intensification de leur charge de travail. Les dirigeants doivent compter sur des relais capables de faire accepter leurs décisions. De par leur proximité avec les soignants, les cadres de santé représentent des acteurs-clé  dont il s’agit de faire de «bons managers ». De ce fait, la fabrication de ces cadres devient un enjeu essentiel pour le « bon fonctionnement » des hôpitaux. Parallèlement aux conditions réglementaires qui régissent les carrières statutaires des personnels de la fonction publique hospitalière, se mettent en place des règles organisationnelles et locales, propres au secteur privé, relevant d’une des formes du Nouveau Management Public. Ces évolutions participent à la mutation de l’hôpital public en hôpital-entreprise.

Isabelle Feroni   Le recrutement des cadres de santé : entre profession et  intégration  institutionnelle (Commentaire)


Chloé Langeard et Guy Minguet

Généalogie des bonnes pratiques d’hygiène : Déclinaisons locales et travail d’accord dans le cas de la mucoviscidose.

Résumé : Comment la réflexion sociologique peut-elle raccorder la
question de la rationalisation des pratiques cliniques qui traverse le
développement des recommandations de bonnes pratiques avec la
temporalité de leur mise en œuvre ? Pour y répondre, cette contribution adopte une approche séquentielle multidimensionnelle qui traite des modalités par lesquelles les professionnels du soin ont
transcrit ce dispositif de précaution. Nos résultats distinguent trois
séquences : une séquence marque´e par la socialisation des patients
et l’absence d’attention a` la transmission infectieuse croise´e ;une séquence sécurisante avec l’institutionnalisation et la diffusion
d’un corps de recommandations d’hygiène ; une séquence en cours
caractérisée par un régime d’hygiène assoupli tendu entre l’observance de règles élémentaires de prévention et la poursuite d’une vie de qualité pour les patients. Au final, l’article pointe les modalités de déclinaison locale des dispositifs de recommandations par des professionnels réflexifs et stratèges, devant désormais composer avec une pluralité d’acteurs.

Jean-Pierre Gangneux    Le rôle des professionnels de santé dans la généalogie des recommandations et dans leur mise en application (Commentaire)

 

Sciences Sociales et Santé, Vol. 35, n° 4, décembre 2017

Sommaire

 

Nicolas Lechopier, Chloé Hamant

Accompagner et prévenir. Tensions éthiques dans le dépistage du cancer colorectal

Résumé : Cet article présente les résultats d’une enquête concernant l’éthique de la prévention. Elle a été réalisée au sein d’une recherche interventionnelle en santé des populations, mobilisant des médiateurs (navigateurs) pour corriger les inégalités de participation au dépistage organisé du cancer colorectal dans 5 départements français. Quatre tensions éthiques émergent sur le terrain, à propos de l’incertitude du test, de l’organisation des campagnes, de l’intrusion dans le domaine privé et de l’universalisme proportionné. Ces tensions sont décrites à partir d’une enquête ancrée dans une approche

Marie Préau  Interventions de santé publique et questionnements éthiques (Commentaire)


Jeremy K. Ward   

La critique vaccinale au temps du vaccin contre la grippe A(H1N1). Comparer les comparaisons

Résumé : A partir du cas de la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1) (2009-2010), cet article s’intéresse aux critiques contemporaines des vaccins. L’attention est portée aux manières dont certains acteurs ont remis en cause la sécurité de ce vaccin en le comparant à d’autres vaccins mais aussi à d’autres objets, politiques publiques, scandales et évènements passés. Cette approche met en évidence les différences importantes de politisation de la thématique vaccinale. Ces différences traduisent la diversité de trajectoires qui ont mené ces acteurs à critiquer ce vaccin contre la grippe A(H1N1) en particulier ou la vaccination en général. De plus, cette attention aux pratiques de comparaison conduit à souligner l’importance des enjeux de crédibilité scientifique auxquels ces acteurs font face, avec notamment le spectre de la stigmatisation comme « antivaccin ».

Frédéric Keck  Critiquer la vaccination : monter en généralité ou en singularité ? (Commentaire)


Josiane Tantchou 

 En Afrique, la matérialité du soin au cœur des tensions soignants-soignés ?

Résumé : Le soin en Afrique a fait l’objet de nombreuses études de sciences sociales. Malgré la richesse des travaux existants sur ce sujet, un point reste insuffisamment analysé : la matérialité du travail des soignants et son impact sur les relations entre soignants et soignés. C’est ce point qui est analysé dans cet article. En nous inspirant des travaux de Lussault, d’une part, et de ceux d’Akrich, d’autre part, nous suggérons que, en sus d’autres facteurs pointés par la littérature existante, les tensions entre soignants et soignés sont la conséquence d’une adaptation incessante de l’espace aux activités courantes, de la volonté d’avoir une certaine emprise sur ces activités en anticipant les discontinuités qui pourraient survenir, et, enfin, de la fatigue résultant de ce travail permanent d’adaptation et d’anticipation.

Tahar Hakim  Benchekroun  Organiser la participation et l’agir collectif  pour rendre le travail supportable (Commentaire)

Vient de paraitre – Volume 34, Numéro 2, juin 2016

La reconfiguration des enquêtes et des normes alimentaires en France : le service nutrition  de l’Institut national d’hygiène
Thomas Depecker, Anne Lhuissier

Résumé. Ce papier porte sur une période charnière dans l’histoire de la quantification des consommations alimentaires en France et des normes nutritionnelles qui y sont liées. L’expérience de la Seconde Guerre mondiale modifie non seulement le contenu de ces normes (par exemple, les quantités de protéines ou de calories recommandées) mais surtout, elle bouleverse la manière dont elles sont mesurées et mises en application. À la notion précédemment dominante de « ration » — entendue comme le rapport exact entre aliments consommés, travail produit et énergie dépensée — fait place celle de « standard » qui permet d’évaluer les niveaux de consommation à partir desquels se développent certaines maladies. L’introduction de la dimension clinique dans les enquêtes alimentaires s’effectue à la faveur du rôle joué par les médecins américains de la Fondation Rockefeller en 1940 dans la création de
l’Institut de recherche d’hygiène à Marseille et l’orientation des recherches qui sont menées au sein du service nutrition.
Mots-clés : enquêtes nutritionnelles, Fondation Rockefeller, Institut
national d’hygiène, guerre.

Finalités de la recherche en nutrition. Perspectives à partir d’une réflexion historique Jean-Michel Lecerf (commentaire)

 

Prendre en compte la santé dans les politiques publiques.
Étude d’un régime de gouvernementalité au Québec
Pernelle Smits, Johanne Préval, Jean-Louis Denis

Résumé. Le secteur de la santé dépasse largement la seule activité de soins et implique une variété de secteurs qui agissent sur les déterminants de la santé. Ainsi, nombre de politiques publiques en santé requièrent une intervention multisectorielle. Nous avons utilisé la perspective de Foucault sur la gouvernementalité pour comprendre une initiative intersectorielle — la prise en compte de la santé dans les politiques publiques — dans le contexte du Québec. Les données proviennent de 61 entretiens avec les gestionnaires et professionnels en charge de son implantation en 2012 et de rapports ministériels afférents. Après avoir considéré chacun
des quatre éléments d’un régime de gouvernementalité (l’objet, les cibles, les formes de gouvernement et les régimes de visibilité), nous en dégageons des sous-éléments spécifiques : l’acteur imputable, le type de savoirs mobilisés, la direction du partage des savoirs, les premier, deuxième et troisième cercles de contacts impliqués, la spécificité et la généralité du régime de visibilité et la fréquence et le caractère formel des interactions. Ces sous-éléments peuvent servir de guide pour d’autres études intéressées par l’analyse d’un régime de gouvernementalité.
Mots-clés : gouvernementalité, santé, action horizontale.

 

De « la santé dans toutes les politiques » à « toutes les politiques dans la santé » : le régime de visibilité de la prise en compte de la santé dans les politiques de l’Union européenne Sébastien Guigner (commentaire)

 

La fabrication d’un contrat local de santé « expérimental ». Négociations et compromis sous tensions
Nadine Haschar-Noé, Émilie Salaméro

Résumé. La recherche présentée se focalise sur les étapes de fabrication d’un Contrat local de santé entre l’Agence régionale de santé et des collectivités territoriales en région Midi-Pyrénées (France). À partir d’une socio-ethnographie de l’action publique en train de se faire, sont analysés les jeux d’acteurs, les tensions et les modalités des négociations qui rythment chemin faisant la construction des accords et compromis entre les différents signataires. Nous montrons que cet instrument contractuel constitue un terreau de tensions et de résistances, de négociations
et de compromis sur de nombreux points : tant sur le diagnostic
sanitaire du territoire et la pertinence du périmètre choisi que sur ses contenus et ses modalités de gouvernance territoriale.

Mots-clés : inégalités sociales et territoriales de santé, action publique, instrumentation, gouvernance.

Les contrats locaux de santé : un (timide) pas de plus vers
une construction locale de la santé ? Sébastien Fleuret (commentaire)